Secret défense : Histoire du renseignement militaire français PDF

Secret défense : Histoire du renseignement militaire français PDF renseignement est une information estimée pour sa valeur et sa pertinence. Pour les spécialistes, l’espionnage définit néanmoins certaines actions de renseignement : celles de l’ennemi. Par métonymie, le renseignement désigne l’ensemble des organismes qui se consacrent à ces activités.


La guerre de l’ombre, méconnue et fascinante, a souvent joué au cours de notre histoire un rôle aussi prépondérant que discret : du code secret de César durant la guerre des Gaules à la bataille du Chiffre de la fin du XIXe siècle, en passant par la guerre d’Indépendance d’Amérique ou encore les grandes intrigues de la Fronde. Illustrations en couleurs, documents inédits et anecdotes nombreuses et précises rendent passionnante et vivante la lecture de cet ouvrage de référence dans un domaine rarement abordé sous un angle aussi didactique. L’auteur entrouvre ainsi les archives secrètes des services du renseignement militaire français, des grandes heures de la monarchie à nos jours, pour nous faire découvrir les dessous de l’espionnage d’Etat. Au travers des batailles de la guerre secrète, l’épopée des « services » est ainsi narrée tant sous l’angle historique que sous celui des techniques contemporaines et des enjeux stratégiques du renseignement militaire.

Bonaparte, lui donna d’utiles conseils et des renseignements précieux. Balzac, Une ténébreuse affaire, 1841, Pl. En se rapprochant d’une définition donnée par le Sénat des États-Unis en 1976, on peut avancer que  le renseignement est le résultat de la collecte, de l’évaluation, de l’analyse, de l’intégration et de l’interprétation de toutes les informations utiles à la décision ou à la planification, que ce soit dans le domaine stratégique ou dans les activités opérationnelles . Cette définition n’est probablement pas exhaustive et mérite des rectifications.

Un organisme de renseignement, public ou privé, fonctionne sur le mode des questions et des réponses. L’utilisateur du service de renseignement, appelé aussi le client, pose des questions. Les réponses fournies par le service génèrent de nouvelles questions, c’est pourquoi on parle de cycle. Selon la nature des organismes et selon les pays, le cycle du renseignement est découpé différemment. Par extension, ces catégories désignent aussi toutes les activités liées à la collecte et l’analyse de ce type de renseignement technique. Article détaillé : Renseignement de sources ouvertes. En dépit de la croyance populaire selon laquelle le renseignement ne traiterait que d’informations secrètes ou dissimulées, ce n’est pas toujours le cas puisque beaucoup d’informations essentielles au processus de renseignement peuvent être trouvées dans l’espace public.