Stop au mirage de la croissance PDF

Site d’échange entre les membres : forum. Collectif Roosevelt vise  une politique du vouloir-vivre et re-vivre, qui nous arrache à une apathie et à une résignation mortelles . Le Collectif Roosevelt s’inspire stop au mirage de la croissance PDF la démarche volontariste et interventionniste de l’ancien président américain Franklin Delano Roosevelt pour sortir de la crise de 1929, le  New Deal .


Plus les indices sont bas plus les incantations à la croissance redoublent d’ardeur. On consulte les oracles, les experts, qui l’annoncent pour demain, après-demain, croient l’apercevoir là-bas, au bout du tunnel. Mais rien n’y fait. La croissance montre, depuis la crise financière de 2008, de tels signes de faiblesse en France et en Europe qu’elle ressemble à un mirage. Que recouvre exactement ce terme ? Pourquoi la croissance fait-elle quasiment du surplace depuis des années ?

Jean-Pierre Brovelli et Claude Simon décortiquent ce que signifie le produit intérieur brut (PIB) et remettent en cause une idée reçue : croissance du PIB et progrès humain ne sont pas synonymes. Avec ce livre ils proposent une voie : parvenir, sans croyance magique dans la croissance, à un développement durable préservant la planète, à la juste répartition des richesses et à l’amélioration du bien-vivre de tous.

Jean-Pierre Brovelli est ancien professeur de classe préparatoire en économie et histoire économique. Professeur émérite à l’ESCP Europe, Claude Simon est membre du Collectif Roosevelt. Il est l’auteur de Stop à la dérive des banques et de la finance (Éditions de l’Atelier, 2014).

L’objectif initial du Collectif Roosevelt était de pousser François Hollande à agir vite et fort , dès la sortie des élections présidentielles de 2012. Il existe aujourd’hui une antenne indépendante du Collectif Roosevelt en Belgique ainsi qu’au Portugal. Fin 2013, certains fondateurs et membres du Collectif Roosevelt, souhaitant changer de stratégie, quittent le mouvement pour fonder avec d’autres le parti Nouvelle Donne, autour de Pierre Larrouturou. Ils souhaitent ainsi pouvoir présenter les propositions du manifeste devant les électeurs.

La campagne nationale de 2014-2015 s’est quant à elle intéressée au réchauffement climatique, tout en y intégrant les enjeux économiques, sociaux et sociétaux. Cette campagne avait pour slogan :  Climat, emploi, social : les penser ensemble c’est vital ! Pour l’année 2016-2017, le Collectif Roosevelt travaille sur la question du temps de travail. Un autre modèle de développement social et écologique. Etats-Unis, ce qui permettrait de redonner plus de puissance financière. Annuler les baisses d’impôt accordées aux entreprises et aux plus hauts revenus en France au cours des dix dernières années, ce qui permettrait de revenir à un budget national bénéficiaire.

PIB en utilisant la pression des commandes publiques. Créer une taxe sur les transactions financières afin que les marchés financiers contribuent au Fonds Européen de stabilité financière. Interdire la spéculation des banques avec l’épargne privée en séparant les banques de dépôts et les banques d’affaires. Faire éclore la démocratie en Europe en changeant radicalement les institutions. Négocier un traité de l’Europe sociale qui évitera les délocalisations et le dumping intra-européen. Créer des emplois dans le secteur du bâtiment et réduire les loyers avec une politique du logement ambitieuse.

Combattre le réchauffement climatique en investissant dans les économies d’énergie, notamment par l’isolation des bâtiments qui est également une source d’emploi. Développer une économie sociale et solidaire plus respectueuse de l’environnement et des personnes. Partager le temps de travail et les revenus entre les suractifs et les précaires. Sécuriser les précaires en prolongeant l’indemnisation des chômeurs et en améliorant leur accompagnement et leur accès à la formation. Combattre les délocalisations en instituant des normes sociales et environnementales dans le commerce mondial.