Traité de l’eau de vie ou Anatomie théorique et pratique du vin : Divisé en 3 livres PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche G. Hegel enseigne la philosophie sous la forme d’un système unissant tous les savoirs suivant traité de l’eau de vie ou Anatomie théorique et pratique du vin : Divisé en 3 livres PDF logique dialectique. Georg Wilhelm Friedrich Hegel naît à Stuttgart le 27 août 1770 dans une famille protestante. Wilhelm fait ses études au Gymnasium de sa ville natale, où il est un écolier modèle.


Anatomie théorique et pratique du vin.
Fac-similé de l’édition de 1946.

Sa sœur rapporte qu’il savait sa première déclinaison latine dès l’âge de cinq ans et que son précepteur lui offrit une édition des drames de Shakespeare pour ses huit ans. Sa formation à Stuttgart est inspirée par les principes des Lumières et a pour contenu les textes classiques de l’Antiquité. Hegel éprouve une préférence pour le grec. Puis, il s’inscrit à la faculté de théologie. Une mauvaise santé le conduit également à retourner assez souvent à Stuttgart pendant cette période. Hegel fait au séminaire la connaissance de Friedrich Hölderlin et de Friedrich von Schelling, dont il partage la chambre.

Hegel se fait l’orateur des idées de liberté et d’égalité. Dans l’album de Hegel figurent des inscriptions comme  Vive la liberté ! Hegel est demeuré sa vie durant attaché au souvenir de la Révolution de 1789. Hegel choisit de devenir non pas pasteur, ce à quoi le disposait sa formation théologique, mais plutôt précepteur. Il a en effet accepté une offre qui lui a été faite pour exercer ce métier venant de Berne à l’été 1793. Il achève ses études à Tübingen en septembre en présentant un mémoire de théologie neutre sur l’histoire de l’Église du Wurtemberg. Conseil souverain de Berne et représentant de l’aristocratie alors au pouvoir dans ce canton.

Hegel étudie les derniers développements que prend la philosophie dans les publications de Kant, Fichte, Schiller et de Schelling. Les manuscrits de Hegel rattachés à cette époque témoignent surtout d’une réflexion critique sur la religion chrétienne. En juillet 1796, Hegel entreprend avec d’autres précepteurs de Berne un voyage dans les Alpes bernoises et en fait la relation dans un journal. Il n’est pas ému par le spectacle de la nature sauvage et gigantesque qu’il rencontre si ce n’est par les chutes d’eau. Il oppose à la nature les activités des hommes.

La première publication de Hegel concernera d’ailleurs la situation politique des habitants du pays de Vaud qui se révoltent en 1797 contre la domination du gouvernement de Berne avec l’appui de la France. Pendant la période passée en Suisse, il écrit se sentir isolé de ses amis et de la scène littéraire. Il continue néanmoins de correspondre avec Hölderlin et celui-ci lui trouve un emploi de précepteur à Francfort-sur-le-Main en 1796. Hölderlin exerce la même fonction dans la famille Gontard. Hegel développe une critique de la raison et de la philosophie qui est le ferment de la dialectique. La solution sera une  réconciliation avec le temps , soit avec le réel historique. Hegel rédige en 1798 un ouvrage dédié aux patriotes Sur la situation récente du Wurtemberg, où il défend l’élection des magistrats par le peuple.

La tournure des événements politiques en France le dissuade de publier ce livre. Le christianisme et son destin, dont les concepts centraux sont la vie et l’amour. Il est question également du judaïsme dans son rapport au christianisme et à l’hellénisme. Après la mort de son père, en janvier 1799, Hegel retourne à Stuttgart et dispose d’un héritage qui lui permet l’indépendance. Représentation de Napoléon,  l’âme du monde , et Hegel à Iéna en 1806. Hegel commence sa carrière universitaire en devenant privatdozent à l’université d’Iéna en 1801. Il y affirme notamment qu’il ne peut pas exister d’autres planètes dans le Système solaire que celles déjà connues, et ce juste avant la découverte de Cérès, alors considérée comme telle, ce qui suscita des moqueries.

Hegel se fait connaître également en écrivant la Différence entre les systèmes de Fichte et de Schelling, où il défend ce dernier. Assistant de Schelling à l’Université d’Iéna, Hegel suit alors la pensée de son maître, dont il partage le logement. Hegel délaisse à cette période la critique de la religion au profit d’une critique de la politique. Hegel construit son système et s’efforce de le diviser de façon organique, mais il reporte le moment de sa publication. En 1805, il devient professeur honoraire mais sans toucher de traitements. Il a épuisé son héritage et connaît une certaine détresse financière.

Goethe intervient alors pour qu’il touche un salaire annuel. La légende raconte que Hegel aurait achevé son chef-d’œuvre, la Phénoménologie de l’esprit, pendant la bataille de Iéna. Hegel prend donc parti pour les Français contre les Prussiens. La Prusse vaincra finalement les troupes napoléoniennes durant les guerres de libération de 1811-1813, ce que Hegel vivra comme un drame.

L’arrivée de Napoléon à Iéna interrompt les activités universitaires. Il commence son activité de rédaction au mois de mars au moment même où paraît la Phénoménologie de l’esprit auquel il consacre d’ailleurs une annonce dans le journal. En ce qui concerne les articles, la censure laisse peu de liberté. Les commentaires des nouvelles sont proscrits.