Traité du jardinage, selon les raisons de la nature et de l’art (Éd.1638) PDF

Parterres traité du jardinage, selon les raisons de la nature et de l’art (Éd.1638) PDF l’Orangerie du château de Versailles. Le potager du château de la Roche-Guyon vu du donjon du château, avec au fond la Seine.


Traité du jardinage, selon les raisons de la nature et de l’art… . Par Jacques Boyceau,…
Date de l’édition originale : 1638
Sujet de l’ouvrage : Jardinage — Ouvrages avant 1800

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Le jardin régulier ou jardin classique est un jardin avec des garnitures et des agréments, expression du classicisme dans l’art des jardins, autrement dit la recherche de la perfection formelle, d’une majesté théâtrale et d’un goût du spectacle. Son vocabulaire esthétique, végétal et sa statuaire sont directement inspirés des jardins du nord de l’Italie. Le classicisme s’exprime également dans l’horticulture, Jean-Baptiste de La Quintinie initie un art de la taille fruitière et des techniques de culture sur couche qui marqueront durablement les jardins de production. Mais le terme  jardin classique  n’est retenu que pour les jardins d’agrément. Les bosquets contiennent des salles discrètes.

Son influence est durable à travers les jardins du Palais du Luxembourg, des Tuileries et Saint-Germain-en-Laye. Le jardin français est l’écrin ou le décor de la demeure, à la différence des jardins antiques et arabo-andalous qui étaient des jardins habités en continuité avec la demeure. Le vocabulaire architectural utilisé dans la description du jardin à la française traduit les intentions du dessinateur. On y parle de salles, de chambres ou de théâtres de verdure. On se déplace entre des murs de charmilles ou le long d’escaliers d’eau.