Traverser la nuit PDF

QUI A Traverser la nuit PDF LADY WINSLEY ? VENDREDI 8 FÉVRIER à 19h un petit coup à boire, une petite cérémonie de passage de relais, un film surprise vous êtes invités ! ON ATTAQUE L’ÉTAT FRANÇAIS EN JUSTICE: C’EST L’AFFAIRE DU SIÈCLE!


Un frère et une sur se retrouvent chez leur mère. Suicidée. Orphelins ? Que viennent-ils chercher ? Une trace damour enfouie ? La force de répondre à linévitable culpabilité ? La confrontation de leurs souvenirs réciproques ? – Que laisse-t-il celui qui a choisi de partir avant lheure, si ce nest un vertige de questions. Et cette sourde culpabilité pour ceux qui restent. Si étrange pourtant quelle glisse vers un trouble sentiment de libération Chercher du sens au geste ultime, serait-ce vouloir lannihiler ? Le sublimer ? –

UN PETIT CLIC POUR UNE GRANDE CLAQUE! VENTE D’AFFICHE LES 15 ET 16 DÉCEMBRE DANS LE HALL D’UTOPIA AU PROFIT DU CERCLE DES VOISINS. Durant deux jours les bénévoles du Cercle des Voisins vous accueillent dans notre hall. Mardi 22 janvier à 21h00, séance spéciale karaoké, venez donc chanter à tue-tête sans risquer de gêner vos voisins de salle pendant la séance ! Achetez vos places à partir du 9 janvier aux tarifs habituels.

Décidément, ce biopic aura fait couler beaucoup d’encre et de salive. On aura lu et entendu à son sujet tout et son contraire. Apportez vos petits plats, vos gamelles, l’association France-Turquie Midi Pyrénées, vous offrira une soupe comme là-bas et autres gourmandises. Cette fois le réalisateur vient taquiner le polar façon Agatha Christie. Avec la même verve, la même fougue, le même sens de la dérision. Autant de qualités indispensables quand on est né comme lui dans le Kurdistan irakien et qu’on a dû le fuir à l’âge de 17 ans. On compte sur vous pour les viennoiseries, on offre le café !

La caméra court derrière des silhouettes qui déboulent des champs environnants sur l’autoroute. Certaines se faufilent entre les camions à l’arrêt, obstruent la route avec des troncs d’arbre, le temps de se cacher dans les véhicules. Parmi ces ombres filmées par Thomas Dandois et Stéphane Marchetti, certaines sont celles d’enfants, qui risquent régulièrement leur vie pour rejoindre l’Angleterre, Des gamins qui passent le plus clair de leur temps cachés dans des abris de fortune . AVANT-PREMIÈRE lundi 14 janvier à 20h30, suivie d’un débat animé par Amane Gogorza, professeure de UT Capitole Maître de conférences, spécialiste en Droit privé et sciences criminelles, et Michel Martinez, professeur de UT Capitole, Maître de conférences, spécialiste en langues romanes. El Silencio de Otros revela la lucha silenciada de las víctimas del régimen franquista, que continúan buscando justicia hasta nuestros días. Filmada a lo largo de seis años, con un estilo de cine directo e intimista, la película acompaña a víctimas y supervivientes del régimen a medida que organizan la denominada  Querella Argentina  y confrontan un  pacto del olvido  sobre los crímenes que padecieron. Ici les femmes ont le verbe haut, le geste preste, d’autant quand elles se cherchent, se provoquent.

Leurs accents ensoleillés nous renvoient des images de ribambelles de mioches, de guirlandes de nippes bariolées qui virevoltent sur d’immenses cordes à linge suspendues dans les ruelles étroites. Nul doute, nous sommes en Italie, celle du dessous des cartes, celle des geôles cachées. Places en prévente dès le 20 janvier. C’est cette erreur millénaire qui veut qu’on ait attribué à une administration le nom d’une vertu disait le grand avocat toulousain Alain Furbury.

Et c’est tout à fait de cela dont il est question ici. Si le film s’appuie sur une affaire véritable, que le jeune réalisateur a suivie au plus près des années durant, il brode autour de la réalité une fiction tout en suspens, aux rebondissements narratifs captivants, qui se dévore comme un thriller palpitant. Mardi 5 Février à 20h30, séance unique suivie d’une rencontre animée par François Boutonnet, cinéaste spécialiste du sujet. Argelès-sur-Mer, tranquille petit village de pêcheurs en Catalogne française, voit son histoire brutalement changer en 1939 : 465 000 réfugiés franchissent la frontière, c’est la Retirada des Républicains, toute la Catalogne espagnole étant en effet occupée par les troupes franquistes. Le film évoque l’existence de ce camp de concentration, de sa création en janvier 1939 à sa fermeture en septembre 1941. Le film s’ouvrent par des images somptueuses des Pyrénées, leurs cours d’eau, la campagne environnante, la foule colorée qui manifeste, joviale. Ici la fougue coule entre les veines, ici la vie pourrait être douce.

Alors de loin, on a vite fait de ne pas y comprendre grand chose. Pourquoi ce petit bout d’Espagne réclame-t-il son autonomie, son droit à l’autodétermination ? En 300 ans, pourquoi la Catalogne n’a-t-elle jamais renoncé à sa souveraineté ? DEUX SÉANCES SPÉCIALES CINÉ CIRQUE avec les Groupes Amateurs du Lido, École des arts du cirque de Toulouse.