Yalta ou le partage du monde. PDF

Elle est située au bord de la mer Noire, entourée de montagnes boisées à 51 km au sud de Simferopol. Pour d’autres, son nom serait d’origine tatare, à l’instar du mont éponyme Yalta ou le partage du monde. PDF Dagh qui la domine et signifierait  alpage . Elle jouit d’un climat méditerranéen chaud, entourée par un grand nombre de vignobles et de vergers.


Yalta ou le partage du monde . J’Ai Lu Leur aventure n° A 108-109 , 1965 .

Crimée s’étendant de Foros à l’ouest jusqu’à Gourzouf à l’est et incluant la ville de Yalta et de multiples implantations urbaines adjacentes. Yalta est une station balnéaire prisée tant par les Russes que par les Ukrainiens, son climat est méditerranéen et la ville a conservé l’atmosphère d’une station balnéaire de la Belle Époque. Dans cette atmosphère, s’y retrouvent les mondes slaves et méditerranéens. La ville a connu beaucoup de difficultés économiques après la fin de l’Union soviétique. La Conférence voit la concrétisation de la Conférence de Dumbarton Oaks au cours de laquelle a été posée le principe de la création de l’Organisation des Nations unies, en remplacement de la Société des Nations. Elle accordait son aide indifféremment aux États satellites de l’Axe comme aux États libérés d’Europe. Staline, dès 1945, imposa aux pays d’Europe orientale occupés par l’Armée rouge des pouvoirs à structures  socialistes  pour ne pas dire totalitaires, faisant fi du principe d’auto-détermination prévu dans les accords de Yalta.

Vue de Yalta à partir de la côte de la mer Noire. Après la dislocation de l’Union soviétique, en 1991, la ville de Yalta connaît des moments difficiles sur le plan économique. 2008 conduisent à de nouvelles restructurations économiques. 2013-2015 et du référendum du 16 mars 2014 sur le rattachement de la Crimée à Russie, la ville est réintégrée à la Russie après 60 ans d’administration ukrainienne.

C’est pendant la Première Guerre mondiale que se développe une activité cinématographique à Yalta. En 1916, y sont ainsi fondés des ateliers cinématographiques. Ces ateliers deviendront par la suite Yalta films, structure du cinéma ukrainien qui existe encore aujourd’hui. Anton Tchekhov s’y est fait construire une maison pour ses vacances, qui est aujourd’hui un musée. La famille impériale passa de nombreux séjours dans son palais de Livadia jusqu’en 1916.